tel +40 31 417 94 64 | contact@toptours.ro

Transylvanie

Sur la Roumanie

Transylvanie

Tout au long de son histoire, la Transylvanie a été dominée par peuples et pays différents. Autrefois noyau du Royaume de Dacie, en 106 ap. J.C., la Transylvanie a été conquise par l’Empire romain. Après le retrait des légions romaines en 271 ap. J.C., elle fut successivement dirigée par diverses tribus tel que les Wisigoths, les Huns, les Gépides, les Avars, les Slaves et les Bulgares.

Vers la fin du IXe siècle, lorsque les Hongrois s’arrêtèrent dans cette partie de l’Europe, la Transylvanie était gouvernée par le voïvode Gelu de Valachie. Le Royaume de Hongrie a fermement établi son contrôle sur la Transylvanie en 1003, lorsque, selon la légende, le roi Étienne Ier a vaincu le prince nommé, Gyula. Entre 1003 et 1526, la Transylvanie est une voïvodie du Royaume de Hongrie, dirigée par un voïvode qui était nommé par le roi de Hongrie. En 1571, la Transylvanie a été transformée en principauté dirigée par principalement les princes hongrois. Au long de la plus grande partie de cette période, la Transylvanie a conservé son autonomie interne, mais se retrouvait sous la suzeraineté de l’Empire ottoman.

Les Habsbourg acquirent le territoire peu après la bataille de Vienne en 1683. En 1687, les souverains de la Transylvanie reconnurent la suzeraineté de l’empereur des Habsbourg, Léopold Ier, et la région fut officiellement rattachée à l’Empire des Habsbourg. En 1699, les Turcs reconnurent légalement la perte de la Transylvanie lors du traité de Karlowitz ; toutefois, lors de la paix de 1711 de Satu Mare, quelques éléments anti-Habsbourg dans la principauté se soumirent uniquement à l’empereur. En 1867, la principauté de la Transylvanie a été intégrée à la partie hongroise de l’Empire austro-hongrois récemment établi.

Après la défaite de la Première Guerre mondiale, l’Autriche-Hongrie s’est désintégrée. La majorité roumaine en Transylvanie a élu des représentants qui, le 1er décembre 1918, ont proclamé l’unification avec la Roumanie. La Proclamation a été adoptée par les députés des Roumains de Transylvanie et soutenue, un mois plus tard, par le vote des députés des Saxons de Transylvanie. En 1920, le Traité de Trianon établit une nouvelle frontière entre la Roumanie et la Hongrie, laissant toute la Transylvanie au territoire de l’État roumain. En août 1940, avec le soutien de l’Allemagne et de l’Italie, la Hongrie gagne environ 40% de la Transylvanie. Ce territoire a été attribué à la Roumanie en 1945, réalité confirmée dans les traités de paix de Paris de 1947.