tel +40 31 417 94 64 | contact@toptours.ro

Banat

Sur la Roumanie

Banat

Le Banat est une région historique ethniquement mixte de l’ouest de la Roumanie, délimitée par la Transylvanie et la Valachie à l’est, par la Tisza à l’ouest, par la Mureş au nord et par le Danube au sud. Après 1920, le Banat fut divisé entre la Roumanie, la Yougoslavie et la Hongrie. Le nom Banat tire son origine d’un mot persan signifiant « seigneur » ou « maître », introduit en Europe par les Avars ; le terme arriva à designer une province frontalière ou un district sous la gestion d’un gouvernement militaire.

D’abord occupé dans la Préhistoire, le Banat fut ensuite contrôlé par les Romains, les Goths, les Gépides, les Huns et les Avars. Les Slaves s’y installèrent au Ve siècle ap. J.C., et après le déplacement des Magyars (au IXe siècle), la région devint partie intégrante de la Hongrie et fut organisée en 1233 par le roi André II en tant que le Banat de Séverin (Terra de Zevrino). Au XIVe et XVe siècles, de nombreux Serbes s’y sont installés ; au milieu du XVIe siècle, elle fut conquise par les Turcs ottomans, qui la conservèrent jusqu’en 1718, lorsque l’Autriche l’acquit (Traité de Passarowitz).

Sous la domination militaire autrichienne, la région était organisée sous le nom de Temeser Banat (ou Banat de Temesvár). Plus tard, une administration civile a pris le contrôle de la partie nord de la région et les gouverneurs autrichiens ont encouragé l’établissement de colons venus de la Rhénanie, la Lorraine et le Luxembourg. Pour la plus grande partie de la période entre 1779 et 1920, le Banat fut rattaché à la Hongrie. Après la Première Guerre mondiale, les Alliés victorieux le divisent par le Traité de Trianon (4 juin 1920). La Hongrie a conservé le district de Szeged, la Roumanie a acquis la grande partie orientale, et le reste (appartenant en grande partie à la province de Voïvodine, dans l’actuelle Serbie) est allé en Yougoslavie.